top of page
  • woerthlaurie

Savasana, LA posture de yoga incontournable à ne pas manquer : Pourquoi et comment la réaliser ?

Pour ce premier post de blog j’ai choisi de te parler de la posture de yoga la plus importante, à ne jamais oublier : le Savasana.

Savasana (prononcé "chat"-vasana en sanskrit ) aussi connue en français sous le doux nom de la posture du cadavre (mais c’est moins sexy je te l’accorde!). Shava signifie « corps » ou « cadavre » et Asana signifie

« posture ».


C’est l’étape à ne pas louper à la toute fin de la séance, au minimum 5 minutes, au mieux 10 à 20 minutes, tout dépend de la longueur de la séance au totale. Résumé simplement, la posture consiste à rester allongé les yeux fermés sans bouger, « faire le mort ».


Pour les plus débutants, cette posture peut être considéré comme la plus difficile à maîtriser car l’esprit a du mal à se relâcher, les pensées sont omniprésentes et on peut vite s’ennuyer ou même s’endormir. Mais pour les pratiquants plus réguliers cette posture est un petit avant-goût du paradis (eh oui, rien que ça).


Cette posture mêle les deux extrêmes : relâchement complet du corps et présence attentive du mental ce qui explique qu’elle puisse être compliqué.


Judith Lassater, une professeure de yoga reconnue dans le monde, dit que si nous n’avons que 20 minutes devant nous pour pratiquer, le mieux est de pratiquer 20 minutes de Savasana.


Alors pourquoi ce moment est si important ? Quels sont ses bienfaits ? Continue de lire un peu plus bas je t’explique tout 😊




Les Bienfaits connus

Calmer et relaxer son corps après l’effort

Pour commencer ce long temps de pause immobile permet de détendre son corps après l’effort, de laisser le temps à tous les muscles de se relâcher.

Résultat après séance : une relaxation intense et une meilleure récupération musculaire.

Et pour les sportifs et d’un point de vue performance ou mobilité du corps c’est aussi le moment où le corps étant à l’arrêt, le cerveau va pouvoir faire les connexions nécessaires pour créer cette « mémoire du mouvement », faire en sorte que les mouvements effectués pendant la séance soient mémorisés pour qu’ils deviennent plus simples au fil du temps.


Améliorer la qualité du sommeil

Un Savasana peut souvent mener à un stade de pré-endormissement. C’est aussi pour ça qu’il permet d’améliorer la qualité du sommeil, surtout s’il est pratiqué en soirée. Mais attention, ce moment n’est en aucun cas l’occasion de faire une petite sieste (même si parfois cela arrive malgré nous).


Faire baisser la pression artérielle


Deux études publiées dans le journal médical anglais The Lancet, a montré que pratiquer uniquement la posture du cadavre pendant 3 mois a entraîné une baisse de 26 points de la pression artérielle systolique et une baisse de 15 points de la pression artérielle diastolique. (Barnes, Davis, Murzynowski and Treiber, 2004)


Evacuer le stress en réduisant le taux de cortisol (hormone du stress)


C’est à ce moment que le système nerveux se met vraiment au repos permettant à notre corps de réduire le taux de cortisol (hormone du stress) comme l’ont montré plusieurs études scientifiques. (Pascoe, Thompson and Ski, 2017)


Un taux réduit de cortisol peut réduire nos réactions inflammatoires, ralentir le processus de vieillissement des cellules (pas étonnant que les yogis puissent vivre jusqu’à un âge avancé 😉), mais aussi améliorer la mémoire. En effet, un taux de cortisol élevé réduit l’activité de l’hippocampe dans notre cerveau (centre de la mémoire). Ainsi en réduisant le taux de cortisol l’hippocampe se remet en forme et peut établir plus de connexions pour développer le réseau neuronal.



Les 4 points clés pour apprécier son Savasana


Immobilité : Le moindre mouvement stimule le système nerveux. Pour apprécier l’immobilité il faut prendre du temps au début pour bien se placer pour être le plus confortable possible (un fin coussin sous la tête pour équilibrer les cervicales et ramener légèrement le menton vers la poitrine, un bolster sous les genoux… les possibilités sont nombreuses, à toi de découvrir TON Savasana).


Calme : Couper la sonnerie de son téléphone, s’assurer qu’on ne sera pas dérangé au milieu de la relaxation. Lors de mes cours je guide souvent le début de la relaxation mais laisse toujours un certain temps sans paroles pour laisser l’occasion d’explorer ses pensées, d’être présent.e en conscience avec soi-même.


Pénombre : Nous sommes physiologiquement préparés pour nous réveiller avec la lumière. L’idéal serait donc de pratiquer la relaxation dans une pièce sombre ou en utilisant un léger coussin pour les yeux.


Chaleur : Lorsque nous avons froid, notre système nerveux est aux aguets pour nous maintenir éveillés. Il est donc impossible de nous détendre quand nous avons froid.


Et en bonus voici 4 autres façons d’apprécier son Savasana, autres que la traditionnelle posture allongée.




Si cet article vous a plu n'hésitez pas à le partager autour de vous.

En attendant de vous rencontrer sur votre tapis, je vous souhaite une douce journée. ✴





Comments


bottom of page